Conférence PULP

samedi 8 octobre 15h - Cinémascoop

cropped-cropped-Logo_PULP1-e158141140191

  Benoît Massin 

Benoit MASSIN:

Consultant – Chef de projet "Prévention des RPS, QVT et organisation du travail"

Chargé de cours L2, L3 psychologie du travail et M2 ergonomie, UFR Psychologie, Université Paris 8.

Professeur associé, Espace Éthique de l'AP-HP- Région IdF et Master "Éthique, Soin, Santé & Société" Université Paris-Saclay.  

Vies indignes d'être vécues et calcul économique : logique et mise en œuvre de l'euthanasie des handicapés et patients neuropsychiatriques sous le nazisme.

En partenariat avec le lieu de mémoire au Chambon/Lignon

 

Faut-il autoriser le meurtre des handicapés ?

En 1920, un professeur de droit et un professeur de médecine publient un livre Autoriser l’élimination de la vie indigne d’être vécue qui déclenche un important débat en Allemagne. Faut-il éliminer les handicapés et les patients incurables du secteur neuropsychiatrique?  Le juriste aborde dès la première page la question essentielle. Tuer un autre être humain est en général interdit par le système légal des pays modernes, sauf dans des circonstances spécifiques très encadrées, comme la guerre ou la peine de mort. Sinon, la seule « destruction autorisée de la vie » d'êtres humains reste « limitée au suicide». Faut-il en rester là ou la permission du suicide « doit-elle être étendue, par la loi, à la mise à mort d'autres êtres humains et dans quelle mesure ? ». Les deux auteurs développaient toute une argumentation juridique et d’éthique médicale pour autoriser la « suppression des vies indignes d’être vécues ».

De la théorie à la pratique.

Vingt ans plus tard, sous le nazisme, en 1939, le « Comité du Reich pour le recensement scientifique des pathologies graves héréditaires et congénitales » commence à recenser tous les nouveau-nés et enfants atteints de handicap mental sérieux et "mongolisme" (trisomie 21); de microcéphalie; d’hydrocéphalie; de malformations congénitales; et de paralysies cérébrales infantiles, dont la maladie de Little. L’« euthanasie des enfants » sera la première opération dans une série d’actions d’euthanasie, dont la composante la plus connue du public sera « l’action T4 ». Néanmoins, contrairement à ce que croient certains, cette « action T4 » ne représente qu’un tiers des mises à mort des handicapés et patients neuropsychiatriques sur le territoire allemand dans la période nazie. Au-delà de la liste des actions de mise à mort d’« indésirables » sous le nazisme, nous allons tenter le décrypter la logique de cette politique d’élimination médicalisée et le rôle des médecins dans ces programmes.

En savoir plus...

Lapulp.fr

La conférence sera suivie de la projection du documentaire T4, un médecin sous le nazisme de Catherine Bernstein, France, 52 minutes (2016) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

 

Synopsis: Entre 1939 et 1945, au moins 200 000 handicapés physiques et mentaux sont assassinés dans le cadre de l’ "Opération T4". Le neurologue Julius Hallervorden participe à cet assassinat de masse pour récupérer les cerveaux de 690 victimes et accélérer ainsi ses propres recherches. Après la guerre, il poursuit une brillante carrière, sans être jamais inquiété, et meurt couvert d’honneurs.

Bande annonce

Photo BM.jpeg
lieu-de-memoire.jpg
727ACE42-4C36-42C9-BDCA-12BCA401BE7A[9].png
t4-un-medecin-sous-le-nazisme.png

Découverte de la réalité virtuelle

Dans les médiathèques de Tence et du Chambon/Lignon

quels-sont-les-meilleurs-casques-de-realite-virtuelle-c2d6f8e9__1920_1080__0-580-2000-1224
hqdefault.jpg

Venez vivre une expérience immersive de cinéma avec la réalité virtuelle avec le film Notes on blindness

Un voyage dans un monde au-delà de la vision. Une expérience narrative VR qui immerge l’utilisateur dans l’expérience cognitive et émotionnelle de la cécité.

En 1983, John Hull, un professeur de théologie et écrivain anglais, perd définitivement la vue. Pour l’aider à comprendre et à accepter ce bouleversement, il tient pendant trois années, un journal intime d’enregistrements sur cassettes audio. Un témoignage unique pour immerger l’utilisateur dans l’expérience cognitive et émotionnelle de la cécité. La narration, la direction artistique et l’univers graphique permettent une immersion unique, complétée par un son spatialisé, une liberté de mouvement et d’interaction.

Durée: 25 minutes

Trailer

Dans les médiathèques de Tence et du Chambon/Lignon:

 

- Mercredi 5 octobre: 9h30 -12h

- Samedi 8 octobre: 9h30 - 12h | 14h - 17h30
 

                                                                                                                           

Activités physiques adaptées

fabienne-sava-pelosse-photo-progres-dr-1566497243.jpg

Jeudi 6 octobre (collégiens)

Sensibilisation aux pratiques sportives et handicaps

 

autour d'un atelier Basket fauteuil (handicap physique)

Animé par Fabienne Sava Pelosse, marraine de la 4ème édition, athlète amputée